La Fromentellerie

Maylane de Fromentel pose avec ses vaches, au domaine de Beaulieu sur le terrain de la Fromentellerie.

Domaine de Beaulieu / Seine-et-Marne / 64KM

Moins de quantité, plus de qualité.


C'est au bout d'un chemin verdoyant, du côté de Pécy, que le domaine de Beaulieu se dévoile. Ce dernier est la propriété de la famille de Fromentelle depuis 5 générations. Yves de Fromentel et sa femme, accompagnés par Maylane, leur fille, souhaitent se positionner à l'avant-garde d'une agriculture responsable & équitable. 


Leur philosophie ? Le bio HOLLISTIQUE

"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" répète à l'envie Yves de Fromentel. Ici, on raisonne en trois temps: la terre, les animaux, les hommes. Les déchets organiques des animaux et de la transformation fertilisent la terre. Les vaches sont ainsi mieux nourries, le lait de meilleure qualité et la terre est préservée et enrichie.


Qu'est-ce que ça donne ? 

Des produits savoureux et BIO ! Les yaourts crémeux & onctueux respirent la ferme d'autrefois. On se laisse également surprendre par des fromages rustiques & fermiers, qui dévoilent une belle structure en bouche.


INTERVIEW


Comment est né le projet de La Fromentellerie ?

La Fromentellerie, c'est notre propre atelier de transformation. Il est né de l'envie de reprendre notre indépendance en valorisant nous-mêmes notre lait. On a souhaité sortir de la course aux économies d'échelle et au volume. On cherche à nourrir efficacement les animaux et les hommes. 


Le BIO HOLLISTIQUE, qu'est-ce que c'est ?

Le BIO Hollistique c'est aller plus loin que le BIO. Le BIO Hollistique, on ne peut le faire que si on est paysan. Un aliment BIO Hollistique, il doit avoir de l'odeur, de la saveur et il doit pouvoir se conserver longtemps. L'idée c'est d'adopter une démarche globale de l'exploitation d'une ferme et de fonctionner en circuit fermé vertueux. On fait pousser de la luzerne, et d'autres céréales, pour nourrir nos vaches et on utilise le fumier pour fertiliser la terre. Tout fonctionne en harmonie. La nature est un équilibre fragile, que nous essayons de préserver.


Vous privilégiez donc la qualité à la quantité ?

Tout à fait. C'est pour cela que nous sommes passés en monotraite depuis 2009 (i.e. les 65 vaches sont traites une fois par jour). Les animaux sont en meilleure santé et le lait est de plus grande qualité. Cela nous permet de gérer plus facilement notre exploitation.

C'est aussi la diversité. Aujourd'hui, on ne trouve plus d'alouettes dans les champs, ni d'hirondelles. Tout est déséquilibré. 

Notre volonté ? Nourrir les hommes en protégeant la faune et la flore. 


Quels sont vos projets pour l'avenir ?

On travaille sur un projet  qui nous tient particulièrement à coeur: une boutique sur le domaine. Elle nous permettrait de vendre directement à notre clientèle locale. La fin des travaux est prévue pour le début de l'année 2018.





LES PRODUITS DE LA FROMENTELLERIE